PEEPING TOM

 

 

 

La série Peeping Tom vient d'une obsession inconsciente, d'une récurrence dans mon travail de photographier des individus, solitaires, souvent simples silhouettes isolées dans un lieu inconnu et difficilement indentifiable.

 

La réalité elle-même a parfois des airs de mise en scène, comme une séquence préparée à l’'avance au détour d'une ruelle, juste pour cette image. La perspective et la distance par rapport au sujet donnent une dimension picturale et cinématographique à l'’image, le documentaire se mêlant étroitement à la fiction comme dans certains tableaux de Hopper. Car comme le dit Boileau « le vrai peut quelquefois n’'être pas vraisemblable ». 

 

Ici, ce n'est pas le photographe ni son objectif qui s'approche, c'est le regard qui se doit d’'entrer dans l'image. Le spectateur des photographies devient actif, le sujet de l'’image n'’est pas une évidence, il ne saute pas toujours aux yeux, il n’'est pas toujours centré ni même au premier plan, et parfois à la limite du minuscule. 

 

 

---------------------------------------------------------

 

 

The series Peeping Tom comes from an unconscious obsession, a recurrence in my work to photograph individuals, solitary people, often simple silhouettes isolated in an unknown place.

 

The reality sometimes looks staged, as a scene prepared in advance at the bend of an alley, just for this picture. The perspective and the distance compared with the subject give a pictorial and film mood to the image, the documentary getting involved closely into fiction as in certain paintings of Hopper. As Boileau said "the truth can sometimes not be likely".

 

Here, it is not the photographer nor his objective which approaches, it is the look which have to enter the image. The spectator becomes active, the subject of the image is not so obvious, it is not still centered nor even in the foreground, and sometimes on the verge of the tiny.

 © EMILIE ARFEUIL | All rights reserved

Guilin, China.