“Personne n’embauche, il n’y a que cet endroit. Ils m’aiment bien et ont eu pitié de moi. J’ai du travail comme tout le monde.” Sophear, 24 ans, employé depuis un an dans la Ghost House.